mardi 2 août 2016

Aux dernières nouvelles...

Alors qu'en est-il pour cette saison ? Et bien, c'est la fin de cette aventure. Au 31 décembre 2016, j'arrêtais officiellement cette activité de productrice de plantes aromatiques et médicinales. Pour l'heure, je m'occupe des enfants (Martin 5 ans et Dimitri 10 mois) et de ma santé.

Il y a 5 ans, suite à une morsure de tique, j'ai contracté la maladie de Lyme. Je me soigne avec un traitement à base de plantes évidemment ! Et je pense bien retrouvé la santé mais il faut du temps !

Pour ceux qui cherchent des informations sur le sujet voici quelques une de mes références :

UN LIVRE "La maladie de Lyme Une approche alternative pratique" de Willem Jacobs.

UN SITE INTERNET complet :LYME SANTE VERITE 

UN TEST DE DÉPISTAGE en France : ELISPOT par les Laboratoire Barla

DES REMÈDES NATURELS DE QUALITÉ :www.cardereshop.fr ou Kasimir et Liselotte

UNE ENQUÊTE PUBLIQUE Tiques France dont les objectifs sont de cartographier les morsures sur le territoire français et clarifier les symptômes avec la participation de la population.

UNE ASSOCIATION France Lyme

S'informer c'est l'éviter. 

mardi 29 décembre 2015

Un post de fin d'année !

La saison 2015 était donc particulière....ment chaude ! Avec la grossesse, j'ai pas travaillé plein pot mais je n'aurai pas pu de toutes façon. Le soleil et le sec rendait le travail plus pénible et moins productif. Dimitri, notre deuxième garçon est donc arrivé mi septembre. Début décembre, j'ai pu faire une micro cueillette de genièvre, ça m'a fait prendre l'air!. La cueillette de gratte cul a été déléguée à une copine pour assurer la confiture de l'année prochaine. Un labour a été fait à la parcelle pour changer la culture des pommes de terre de place.
En décembre, le constructeur du séchoir :Béat Pulver est décédé d'un cancer. A travers ce blog, nous avons maintes fois communiqué "de bouche à oreille" ses coordonnées car son savoir faire était recherché pour le séchage des plantes. 
Pas de blog cet hiver, rendez-vous aux beaux jours ! 


mercredi 22 juillet 2015

3 types de plantes à travailler

Dans ce travail, il y a trois types de travail pour qu'une plante soit prête à la consommation. 
Il y a celles que l'on ramasse en triant sur place comme la prêle, les fleurs de sureau, l'ail des ours, fleurs de coucou, feuille de cassis etc.. On est plus longtemps sur le lieu de cueillette mais une fois que les plantes sont au séchoir il n'y plus de travail.
Il y celles que l'on ramasse en vrac donc rapidement comme les feuilles de ronce, ci dessus les fleurs d'achillées, la sauge... On passe très peu de temps sur le lieu de récolte mais après on s'installe des heures sur une chaise à faire du découpage de plantes fraîches. A réserver pour les heures chaudes de la journée.
Et puis la dernière catégorie, celle qui se ramassent rapidement sur place comme les thyms, la lavande, l'hysope, sarriette, romarin , menthe poivrée... On peut en cueillir de grosse quantité mais ensuite le travail du mondage est long et répétitif. On tamise les plantes jusqu'à obtenir un produit propre à la consommation.  Les plantes étant sèches, on peut aussi répartir ce travail sur la saison creuse.

On choisira son outil selon le type de plantes à ramasser : grande faucille, ciseau de tonde (utilisé traditionnel pour tondre les laines des moutons), mini serpette de chez opinel (très efficace).

samedi 11 juillet 2015

Petites curiosités - Erratum




En allant à la rivière avec les enfants, ils ont remarqués des bêtes mortes très nombreuses échouées sur les pierres. Ce sont des mues de mouches de pierre qui ont éclos.
Mouche de pierre ou Perle

J'avais indiqué au départ que c'était des mues de larves d’éphémères. Comme leur nom l'indique, leur vie dans les airs est très courtes de 1 à 3 jours contrairement à leur vie aquatique (stade larvaire) qui peut aller jusqu'à plusieurs années. La présence de ces insectes dans les rivières indique une eau de bonne qualité et font le régal des truites !

vendredi 10 juillet 2015

Fruits secs

Une copine a eu l'occasion de récupérer un surplus de bananes, aussi nous les avons mis au séchoir. Ainsi que des cerises...moelleux et concentré en goût !

mercredi 1 juillet 2015

Merci les voisins

L'hysope était prête. Avec les grosses chaleurs et mon ventre, impossible d'effectuer cette récolte seule. Quelques coups de téléphone plus tard, un groupe de voisins se donnaient rendez-vous en soirée pour la récolte. En 1h le travail était fait. Il faudra 72h heures pour sécher la totalité de la récolte. 
Nom commun : Hysope
Famille : Lamiaceae
Nom latin : Hyssopus officinalis
Signification : Hyssopus nom latin de l’hysope, dérivé du babylonien « zupu » et de l’hébreu « ezob ». Officinalis, signifiant que la plante est officinale, qu’elle est censée présenter des propriétés médicinales.
Saveurs : aromatique, mentholée, legerement amère.
Odeur : aromatique et camphrée.
Son nom d’origine hébreuse "ezôb" veut dire plante sacrée. Elle est maintes fois citer dans la bible. Très employée au moyen âge. Elle apporte une saveur piquante aux soupes, rôtis et farces.
Aujourd’hui son emploie culinaire s’est perdu (encore un peu dans le midi) mais l’usage médical n’a pas faibli, ni varié. Employée pour les affections des voies respiratoires, il nettoie les poumons en facilitant les évacuations des mucosités.
La patrie de l’hysope c’est l’Europe méridionale et les contrées sèches de l’Asie occidentale (Turquie, mer caspienne, mer d’Aral). 

De nature sèche et chaude, elle est tellement puissante que même la pierre ne peut l’empêcher de pousser là où elle est semée.  

vendredi 26 juin 2015

D'une pierre deux coups

Jean descendait les woofers canadiens sur Montpellier, ils en ont profité pour faire une halte cueillette à Saint Jean de Fosses ! 
 Petites trouvailles de l'année dans les pieds de romarin : un nid d'oiseau, un nid de guêpes !

mercredi 24 juin 2015

Cueille moi si tu me vois


La prêle pousse de manière grégaire au bord de l'eau dans un terrain sablonneux. Souvent elle se mélange aux ronces, aux fougères, aux rejets de frêne et de noisetiers, aux menthes aquatiques. Aussi c'est toujours un peu cache cache avec elle.
Vendue en vrac, elle est aussi dans la composition de la tisane du printemps pour ses vertus minéralisantes (silice organique, potassium, calcium, fer).

mardi 23 juin 2015

Vert sur vert tout est clair !

Feuille de frêne. On ramasse les branches en vrac, les mettre à sécher puis détacher les feuilles des tiges. C'est prêt pour la tisane de printemps pour ses propriétés diurétiques.
Feuille de ronce. On ramasse des lianes entières en vrac, on découpe au ciseau feuilles à feuilles, mettre à sécher. C'est prêt pour la tisane pour la toux pour ses propriétés astringentes et antibactériennes. 
Fleur de sureau. On ramasse les fleurs, les mettre au séchoir. C'est prêt pour une tisane traditionnelle en cas de refroidissement.


dimanche 21 juin 2015

A la bonne heure

Un petit tour de casine sur les buttes des pommes de terre de bonne heure car passé 10h00 il devient impossible de travailler pour les juments à cause des taons.