lundi 22 mars 2010

Cordes ?

Cette fois ci, même si Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais ne sont pas encore derrière nous, ça sent bon le Printemps quand même ! Cela fait quelques jours que les températures ne franchissent pas les 0°C. On aperçoit les premières fleurs sauvages : Pulmonaires officinales (ci dessous) et primevères...


Ce week-end, je suis allé chercher un peu de matériel à traction animale chez une tante, et j'ai emprunté par la même occasion, cette fameuse machine...

La machine à faire des cordes de mon Grand Père !

Rien qu'en tournant deux manivelles, il est possible de "tresser" des cordes, fines ou larges suivant le nombre de brin qu'on installe au début !

Pour une première, on s'en est bien sorti. Une corde assez large (très bien réussie), une fine (pas tout à fait assez serrée), et deux codes (impeccables) pour redonner une seconde vie à la balançoire de la chèvrerie.

5 commentaires:

Ginette a dit…

Ah !!! faire des cordes, cela me rappelle mon enfance.... en effet nous devions tourner la manivelle régulièrement... pas toujours facile pour nous... je me souviens bien de cet engin !!!

Marion a dit…

Super pour la balançoire de la chevrerie...bon courage pour dépendre l'ancienne qui doit être dans un "drôle" d'état!!! Hi hi!

Mélina et Jean a dit…

Pour la balançoire, il s'agit bien d'une nouvelle vie... Nous l'avons décrochée, dépoussiérée (en grattant avec un couteau, pas avec un plumeau !), et fait un échange standard des cordes... Comme neuf ! ;)

DENIS a dit…

La machine à cordes me rappelle des souvenirs d'enfance mon pére , ton grand pére Mélina possédait ce type d'engin et nous faisions des cordes avec les ficelles des ballots de paille
c'est tout un art pour réussir une belle corde car il ne faut pas tourner trop vite pour ne pas que la corde s'enroule sur elle meme

Mélina et Jean a dit…

Hé hé ! ça rappel des souvenirs... Cette machine était aussi à mon grand père, et il faisait aussi des cordes avec les ficelles des ballots ! Et il fallait apparemment faire des nœuds très plat !
Mais aujourd'hui, on triche, on fait avec des bobines de ficelle... sans nœud !